FISHBACH

Salle Communale de Plainpalais - Guinguette

Je 23
23H30
Entrée libre Gratuit

© YANN MORRISSON

Charismatique personnage pop et androgyne, Fishbach va marquer les esprits. Tantôt douce comme un souffle, tantôt d’une âpre rugosité, la voix de la jeune française intrigue et fascine – elle rappelle autant Desireless que Florence and the Machine. Avec un chant sans âge et profond, l’artiste a très vite été remarquée. Après un premier EP éponyme en 2015, elle revient début 2017 avec son premier album « A ta merci ». Le premier extrait « Y crois-tu », mystique, mystérieux et intense, annonce un album détonnant. Mélange de tonalités électros et lignes mélodiques angéliques, le morceau résonne comme une incantation. Fishbach, Flora de son prénom, est digne de la nouvelle vague française, avec son électro pop sombre et délicieusement rétro. Elle incarne une génération libérée et éclectique, à la fois bien ancrée dans son présent mais amoureuse du temps passé. Prête à tout chambouler sur son passage, Fishbach n’a pas fini de faire parler d’elle – et c’est tant mieux. 

Fishbach chante en français uniquement, des textes sauvages et vénéneux qui parlent de disparitions, de maléfices, d'échappées ou de combats, l'éloignant définitivement d'une trop pop consensuelle et aseptisée. Télérama

Son goût pour l’emphase dramatique, une façon d’assumer la sentimentalité et la naïveté de mélodies synthétiques la voient flirter avec la variété des années 1980, de Daniel Balavoine à Niagara, en passant par Desireless ou Indochine. Mais il y a aussi chez cette vocaliste armée d’une guitare au look et aux sons rétro-futuristes, l’autorité singulière d’une Catherine Ringer, l’étrange onirisme d’un Christophe, une authenticité et une ferveur qui transcendent des titres tels Mortel, Nightbird, Ma voie lactée ou Y crois-tu.  Dans un style musical très différent, on n’avait pas vu pareille façon d’imposer l’originalité d’une personnalité et d’une présence scénique depuis Christine and the Queens". Stéphane Davet - LE MONDE

C’est brutal, incarné, viscéral, nocturne ! Et c’est encore plus saisissant en live. Flora Fishbach, 24 ans, est impressionnante de maîtrise, seule sur scène, avec pour uniques compagnons de route sa guitare électrique et sa pédale d’effets.
Ses chansons ont du caractère et nous arrivent droit au cœur avec une puissance rare, comme une révélation !
Paulette Magazine